La fin du support de Windows XP Les conséquences

Historiquement parlant

Windows XP est sorti en octobre 2001 et a apporté un net progrès aux PCs familiaux. Basé sur le robuste Windows 2000 Pro, il a succédé à un Windows Millenium instable. Existant en version Home et Pro, XP a permis de regrouper ces deux mondes en une seule et même famille. Il est resté le système le plus utilisé au monde jusqu’à fin 2011, preuve de son succès et de sa longévité. En août 2013, Windows XP représentait d'ailleurs 34% des systèmes d'exploitation utilisés.

Il a fallu attendre janvier 2007 pour voir arriver son successeur Windows Vista, dont le lancement fut un échec. Les machines et les pilotes n’étaient pas prêts. Rejeté par le public, Vista reste aujourd’hui un système mal aimé.

Ce n’est qu’en octobre 2009 que Windows 7, stable et bien fini, apporta un système d’exploitation convaincant. Même s’il existe une version 32bits, Windows 7 a permis la généralisation des systèmes 64 bits, notamment capables de gérer plus de 3GB de mémoire vive.

En octobre 2012, Microsoft a lancé Windows 8 qui fait la part belle aux appareils tactiles. L’idée révolutionnaire était d’utiliser une même interface dans votre téléphone, votre tablette et votre PC. Cependant, ce changement de philosophie reste mal compris par le public : Windows 8, bien que techniquement amélioré par rapport à Windows 7 se vend mal.

Microsoft abandonne XP

Après plusieurs reports, Microsoft a annoncé l’arrêt définitif de Windows XP le 8 avril 2014. Cela signifie que passé ce délai Microsoft ne développera plus de correctifs de sécurité ni de mises à jour, ce qui aura pour principal effet de faire de XP un système très vulnérable.

En effet, Windows XP ne sera plus en mesure de se défendre contre les nouvelles menaces. Nous ne pouvons qu'envisager quelles en seront les conséquences exactes, mais le ver Sasser, resté dans tous les esprits, nous donne un aperçu réaliste de ce qui pourrait bien se produire. Le 30 avril 2004, ce ver infecta environ 18 millions d'ordinateurs à travers le monde qui n’avaient pas été mis à jour (le correctif datant du 13 avril). Il n’est donc pas prudent de prendre ce risque.

Une migration nécessaire

Voici quelques bonnes raisons de migrer à Windows 7 ou 8.1 :

  • Les PCs exécutant Windows XP seront les cibles privilégiées des cybercriminels. Vu le nombre de PCs tournant encore sous XP dans le monde, l’occasion de faire de l’argent et d’importants dégâts sera trop belle, ces individus devraient s'en donner à coeur joie.

  • Il n’est plus possible d’acheter un Office pour XP : l’unique Microsoft Office encore en vente est la version 2013, incompatible avec Windows XP.

  • L'obsolescence de Windows XP le rend inadapté aux nouvelles technologies, il se montre donc plus lent.

  • Le plus grand progrès de ces dernières années, le disque SSD, ne peut pas être installé avec Windows XP sans impliquer de nombreuses incompatibilités. Les SSD remplacent les disques durs et sont nettement plus rapides. Un PC ainsi équipé démarre en 15 secondes et tout y est bien plus réactif.

  • De moins en moins de choses fonctionnent sur XP : le marché se tourne naturellement vers les systèmes actuels, car Windows XP est maintenant mort.

À noter que nous sommes toujours en mesure de vous proposer Windows 7 si vous ne désirez pas migrer à Windows 8.1. Si vous avez besoin d’un environnement XP pour faire fonctionner un vieux logiciel, sachez que Windows 7 Pro intègre une virtualisation XP, on peut donc lancer ce dernier à l’intérieur de Windows 7 Pro.

Liens externes sur le sujet

windows-xp

pdf Télécharger ce document (pdf - 345 Ko)

Copyright © 1991-2017 - Nycom Informatique tous droits réservés
swissmade